Secours spéléo aux Vignes : un spéleo blessé a la cheville immobilisé à plus d'un kilomètre de la surface

Un spéléologue blessé à la cheville est actuellement bloqué à plus d'un km de la surface dans l'aven du Coutal, commune des Vignes. Une première équipe de secours est partie à son contact…

Une vaste opération de secours est en cours. Au centre opérationnel des sapeurs-pompiers toutes les mesures ont été prises en fonction du plan grand froid et les effectifs ont été doublés pour pouvoir répondre également aux autres interventions

Sur site, un poste médical avancé, pour faire face au froid extrème qui sévit actuellement a été monté aux vignes à proximité de l’entrée de l’aven où se trouve aussi le PC de surface qui coordonne les secours en synergie avec les décisions de la préfecture et la "log" la logistique du SDIS 48.

Une cinquantaine de sapeurs-pompiers sont engagés dès de départ de l'opération. Les hommes du Grimp ont été engagés sous terre dès 19 heures pour aller au contact de la victime, un spéléologue de Haute-Loire, faisant partie d'un groupe trois spéléologues amateurs.

la première équipe, qui comprend un infirmier a permis d'apporter les infos nécessaires au PC de surface aux environs de 22 heures Un Médecin pompier s'est également rendu auprès de la victime. L'état de la cheville du blessé ne lui permet pas du tout de se déplacer. C'est pourquoi il va être secouru en civière et brancardé sur la totalité du parcours de sortie.

C'est pourquoi des renforts ont été déployés pour préparer les ateliers de corde et de portage, préparer le passage de la civière en aménageant la cavité pour son passage. Un travail éreintant et minutieux qui va prendre de longues heures. 19 sapeurs-pompiers de l'Aveyron viennent ainsi en renfort du dispositif lozérien, ainsi que 8 autres spécialisés ISS, interventions en site sous-terrain.

11 spéléologues spéléo secours sont également mobilisés pour mener une opération conjointe avec les pompiers.

La victime devrait sortir de l'aven demain dans la matinée.

Commentaires (0)

Réagissez à cet article


© 2014 La Lozère Nouvelle - Un site créé par La News Company

Scroll To Top