Coronavirus : il est passé par ici, il ne passera pas par là…

C’est l’apparition d’un foyer viral dans le Cantal, qui a mis la puce à l’oreille de la préfète. 

Par mesure de précaution, elle a organisé avec l’ARS une première opération de test, bien vite doublée d’une seconde, de très grande envergure, lors de la découverte de six personnels d’EHPAD positif asymptomatiques au Covid-19.

Cette gestion de crise a payé : aucun résident n’a contracté le coronavirus.

C'est aussi la preuve du professionnalisme des personnels de nos EHPAD qui, même confrontés sans s'en apercevoir au fléau viral, n'ont rien lâché des gestes de sécurité, des protocoles… Bref, tout un métier exercé avec savoir-faire et maîtrise.

Plutôt rassurant à la veille du 11 mai !

Récit cette semaine dans La Lozère Nouvelle

Commentaires (1)

  • vialote

    madame la préféte devrait nous expliquer pourquoi on depiste a l'aveugle les agents d'un etablissement alors qu on ne teste pas des patients presentant des symptomes type temperature tous et que l'on renvoit se confiner chez eux sans meme confimer le diagnostique par un test..de ce fait pas de recherche dans l'entourage et donc propagation du virus!de plus madame la préféte doit avoir a l'idee le stress que cela a induit auprés des agents de ces etablissements et souhaite que des test a 15 jours sont prévus compte tenu du taux de fiabilité des test de 70 % mais aussi de la possibilité que les test est etait fait trop tot chez certains? vous avez cherché...avez trouvé...il faut désormais aller au bout des choses et assumer!derriere les retombé mediatiques sans doute espéré il y'a des humains!

Réagissez à cet article


© 2014 La Lozère Nouvelle - Un site créé par La News Company

Scroll To Top