Masques : Carole Delga en colère contre l'Etat

Ce mercredi 29 avril, en visioconférence, la présidente de la Région Occitanie a regretté que ce soit aux collectivités locales d'apporter des solutions sur la question cruciale des masques pour pallier les manquements de l'Etat.

Carole Delga a été claire « la crise du mois d'avril n'est pas celle du mois de mars et elle ne sera pas celle du mois de mai ».

La présidente du Conseil régional d'Occitanie a fait le point sur plusieurs dossiers :

- les masques : la Région en a commandé 16 millions. Une première commande de 10 millions (6,5 millions ont été livrés) pour les personnels soignants. Une deuxième commande de 6 millions a été effectuée pour le grand public. « Avoir un masque, c'est la préoccupation majeure de nos concitoyens. Les masques grand public seront gratuits par souci d'équité. Il y aura aussi une équité territoriale dans nos 4 500 communes. Ces masques en textile seront homologués, ce n'est pas le choix de toutes les collectivités ! On a fait les achats auprès de nos entreprises régionales » a indiqué Carole Delga. Le coût de ces 16 millions de masques est de 20 millions d'euros. « C'est pourtant de la compétence de l'Etat. On a fait à sa place. Quand l'Etat n'agit pas, ce sont les collectivités locales qui apportent les solutions » a martelé la présidente de la Région.

- les lycées : Carole Delga adopte une attitude totalement différente par rapport à ce que l'on peut entendre au sein de l'Education nationale : « On aurait pu commencer à accueillir les élèves en particulier les plus en difficulté avant début juin. Le nombre des élèves qui ont décroché est supérieur au chiffre annoncé de 8 % ».

- le budget : « On va avoir de vraies difficultés  financières. Nous allons avoir une capacité d'investissement bien moindre en 2021 » a conclu Carole Delga.

Les temps sont durs ! 

Commentaires (0)

Réagissez à cet article


© 2014 La Lozère Nouvelle - Un site créé par La News Company

Scroll To Top