L'A75 bloquée dans les deux sens en Lozère pour contrôler l'efficacité du confinement à la croisée des vacances de printemps

Une vaste opération de contrôle des flux organisée sur l'aire autoroutière de l'Aubrac a entraîné le blocage de la circulation sur l'A75, hier, samedi soir à partir de 22 heures. Une trentaine de véhicules ont été contrôlés et quatre seulement ont été verbalisés pour violation des règles du confinement.

C’est une opération inédite en Lozère : l’intégralité de la circulation sur l’A75 a été contrôlée. Cette vaste opération de contrôle du confinement a eu lieu samedi soir en Lozère, avec le blocage de la circulation dans les deux sens sur l'A75, à la hauteur de la commune d'Aumont-Aubrac. L’idée consistait à contrôler l’effectivité du confinement à la croisée des vacances pour les trois zones et à un moment où les mesures de lutte contre le virus sont de plus en plus lourdes.

 

L'opération, lancée à 22 h 00, a entraîné l'interruption totale de la circulation dans les deux sens, les contrôles des véhicules étant opérés sur l'aire autoroutière de l'Aubrac, sous l’autorité du colonel Philippe Trinckquel et en présence de la Préfète de la Lozère, Valérie Hatsch.


De nombreux camions, pour la plupart transportant des marchandises alimentaires, empruntaient cet axe en début de nuit.

Pas de déplacements de masse
Au bout d'une heure environ, une trentaine de véhicules particuliers avaient été contrôlés et quatre d'entre eux seulement verbalisés pour violation des règles du confinement. Parmi eux, un jeune Tourangeau qui remontait trois camarades qu'il était allé chercher dans les Pyrénées-Orientales, et deux Parisiens, l'un qui remontait dans la capitale après être parti se reposer dans le Sud, l'autre qui tentait de changer de lieu de confinement.

L'opération a mobilisé une trentaine d'hommes de la compagnie de gendarmerie de Mende, de l'escadron départemental de la sécurité routière et une équipe cynophile du PSIG. En même temps, des contrôles du même type ont été menés sur la RN106, à la hauteur de Florac, en présence de la sous-préfète Chloé Demeulenaere, par les gendarmes de la compagnie de Florac, avec les mêmes résultats plutôt optimistes…

Les Français, citoyens face à la pandémie !
À la croisée des vacances de printemps, pour les trois zones scolaires, on assiste d’habitude à la première vague saisonnière des grandes migrations vers la Méditerranée. Ce week-end fait normalement partie des plus chargés en circulation, avec plus de 23 000 véhicules par jour. Le contrôle réalisé par les gendarmes pour la préfecture et avec le concours des moyens techniques de la Dir, a mis en évidence la citoyenneté des Français face à la lutte contre la pandémie. Malgré la rumeur persistante de retour des Parisiens soit distant déconfinés vers la capitale et du départ vers la Grande Bleue des Lyonnais, il y avait vraiment peu de circulation sur l’autoroute en Lozère. Et la plupart des usagers étaient en règle, certificat de dérogation derrière le pare-brise, ils se déplaçaient tous en grande majorité pour raisons professionnelles. De rares autres pour obligations familiales urgentes.

 

Commentaires (0)

Réagissez à cet article


© 2014 La Lozère Nouvelle - Un site créé par La News Company

Scroll To Top