Coup de filet magistral des gendarmes qui ont interpellé un pyromane présumé qui sévit depuis près de dix ans en Lozère

Des dizaines d’incendies sont reprochées à ce pyromane présumé de 26 ans seulement. Dernier fait en date, samedi 11 avril, cet incendie déclenché en bord de route au col de la Banette, sur la commune de Ventalon-en-Cévennes

C’est effectivement un coup de filet magistral qu’ont réalisé les gendarmes de la brigade de recherche de Mende en interpellant un jeune homme de 26 ans, auteur présumé de très nombreux incendies allumés depuis 8 ans au moins, en Cévennes notamment.

Le colonel Philippe Trinckquel, commandant du groupement de gendarmerie départementale de la Lozère a salué l’excellent travail de constatations effectué au fil des mois par les militaires de la compagnie de Florac et la fulgurance de l’enquête menée par la brigade de recherches de Mende qui a abouti dimanche par l’interpellation de l’auteur présumé.

Le Procureur de la République Xavier Sicot nous a confirmé l’ouverture d’information judiciaire, mardi 14 avril, et le placement en détention provisoire du pyromane présumé.

Le nombre de faits qui lui sont reprochés est impressionnant et loin d’être encore définitif. L’homme qui sévissait depuis 8 ans, selon l’enquête, serait aussi l’auteur présumé de l’incendie de dizaines de bennes à déchets pour un préjudice qui se compte en dizaines de milliers d’euros.

Plus d’infos demain jeudi 15 avril dans la Lozère Nouvelle.

Commentaires (1)

  • Gégé

    Bravo, d'avoir attrapé ce pyromane (pour l'instant présumé. In dubio pro reo). L'accusé présumé innocent, jusqu'à preuve de sa culpabilité. Ou, est-ce qu'il aurait été attrapé en flagrant délit ? Moi-même, j'étais à mon travail à Minerve, montais un chemin caillouteux de l'autre côté de la Cesse, voulais prendre des photos de la cité au télé, trépied, et mettre en station ma "station totale" laser et IR. Et devant moi, sur ce chemin, voir de la fumée. Me suis arrêté. C'était un départ d'un feu. Encore tout petit. J'ai réussi à l'écraser, ouff ! Plus de danger. Viite ai appelé la Gendarmerie. Mais le temps qu'il sont arrivé en bas, au pont (plusieurs croisements de routes et de chemins par-là, de part et d'autre de ce pont) le gars s'était évaporé, introuvable. C'était un garçon, de ça j'en suis sûr. Par sa façon de se mouvoir, de bouger et de manipuler sa mob'. Mais alors le décrire ? Désolé :-( . Un casque "intégral" sur la tête, visière rabattue, une sorte de blouson avec une marque dessus mais je ne me souviens plus quoi, je ne connais pas bien les marques - ce n'était ni Nike ni Décathlon, je pense... La petite moto indéfinissable, ptèt' une 80cc, d'après le bruit, quelque chose de quand même pas bas de gamme, mais pas une véritable cross 125 pro non plus... Qu'est-ce que vous voulez que je dise de plus ? Quand il me croisait je ne pouvais me douter que ça pouvait être un incendiaire, un criminel, en fuite... Désolé :-( Depuis, j'ai toujours un bon gros extincteur (avec manomètre) dans la voiture. En montant ce chemin un apparemment jeune déboulait sur sa mob' ou 80 depuis le haut. J'ai tenu mon volant, pas tomber dans le ravin. Il est passé comme un boulet de canon. Je continuais mon chemin, vouloir atteindre le point de vus sur la cité que je voulais atteindre.

Réagissez à cet article


© 2014 La Lozère Nouvelle - Un site créé par La News Company

Scroll To Top