Qu'est-ce qu'on trouve en Lozère sur les toits au printemps… Un âne, évidemment !

Quand on vous dit qu’on ne fait rien comme les autres… En Alsace, ce sont les cigognes qui nichent sur les cheminées. Partout ailleurs, ce sont les hirondelles qui font le printemps et posent leur poids de plumes sur nos faîtages. Et savez-vous ce que l’on trouve sur les toits lozériens au printemps ? Des quadrupèdes, Évidemment !

L'histoire s'est déroulée au Collet-de-Dèze, récemment. Un bêta de baudet était monté sur le toit¦ vous découvrirez l'histoire dans votre hebdo préféré. Pour en revenir à notre âne, disons simplement que le toit a cédé sous le poids et il s'est retrouvé perché, la tête sur le faîtage et le derrière au 1er étage de la maison
Et savez-vous quoi ? ça n'est pas une première, il y a 7 ans à Cubières, Tania une jolie jument de 700 kg s'était également coincée après être montée sur le toit d'un couvent 

On vous raconte tout dans la Lozère Nouvelle

Commentaires (0)

Réagissez à cet article


© 2014 La Lozère Nouvelle - Un site créé par La News Company

Scroll To Top