Arcelor Mittal : baisse progressive de la production à Saint-Chély-d'Apcher

Face au Coronavirus l'usine Arcelor Mittal de Saint-Chély-d'Apcher qui est l'entreprise privée qui emploie le plus de salariés (environ 200 personnes) doit réduire son activité. Une réunion se tient cet après-midi …

Nous avons voulu savoir quelle était l'incidence de la situation actuelle face à la lutte contre le Coronavirus pour la plus importante entreprise privée du département. Le service de la communication nous a explique qu'étant donné l'ampleur de l'épidémie et son impact – ruptures sur la chaîne d’approvisionnement pour une partie de nos clients, notamment dans l’automobile ; impact de cette crise sanitaire sur des pays comme l’Italie et l’Espagne ; difficultés de certains de nos fournisseurs - la production va être réduite sur les sites de Fos-sur-Mer et de Saint-Chély d’Apcher. "Cette réduction de l’activité démarrera progressivement à partir de jeudi 19 mars. Les instances représentatives, réunies à plusieurs reprises ces dernières semaines sur ce sujet, ont été informées préalablement en vue d'une réunion qui aura lieu cet après-midi.

Dans le respect des procédures de sécurité, nous allons procéder à la mise à l’arrêt d’un haut-fourneau, d’un convertisseur et d’une coulée continue, pour une durée indéterminée. Le Train à Bandes et les outils de l’aval (lignes de Finissages et usine de St Chély d’Apcher) seront mis à l’arrêt pour une durée initiale de 7 jours. Les modalités de mise à l’arrêt pour le personnel concerné feront l’objet d’information et d’échange avec les instances représentatives du personnel. Outre la réunion du CSE Central de ce jour, les deux CSE d’établissement de St Chely d’Apcher et Fos-sur-Mer sont convoqués vendredi à 14h pour se prononcer sur les demandes de chômage partiel en cours pour les deux établissements.

L’objectif est de nous adapter le plus rapidement possible à cette situation sans précédent et très évolutive, tout en préservant notre personnel. Nous mettrons cette période à profit pour concentrer tous nos moyens de sécurisation sanitaire - masques, produits désinfectants…- sur le personnel opérant dans les installations qui resteront en activité. Nous renforcerons encore les mesures en place pour freiner la propagation du virus. Cela est et restera notre première priorité.

Depuis le début de la gestion de cette situation inédite, nous prenons très au sérieux les risques liés à l'épidémie de coronavirus. La direction d’ArcelorMittal Méditerranée travaille ce sujet avec le médecin du travail, ses experts en hygiène et sécurité, les managers des usines et les instances représentatives du personnel. Elle a fait régulièrement évoluer son plan d’action, pour tenir compte des évolutions de la situation, des conseils et des directives nationales et du groupe ArcelorMittal, afin de protéger l’ensemble du personnel travaillant sur nos sites de la propagation de l'infection.

En plus des mesures de sensibilisation appliquées sur l’ensemble du territoire français, des mesures d’organisation ont été mises en place ces dernières semaines sur nos sites de façon évolutive pour contribuer à cette lutte collective contre le virus : travail à distance, arrêt des déplacements, réduction au strict minimum des réunions physiques et dans le respect des règles de distanciation sociale, réduction du nombre de personnes se rencontrant au moment des relèves entre deux équipes, fermeture du restaurant d’entreprise, …

A ce jour aucun cas de coronavirus n’a été détecté parmi le personnel de ces deux sites".

Commentaires (1)

Réagissez à cet article


© 2014 La Lozère Nouvelle - Un site créé par La News Company

Scroll To Top