N3 : l'Avenir foot Lozère accroche le leader alésien !

C'est le match que les supporters attendaient depuis le début de la saison et ils n'ont pas été déçus par la prestation de leurs protégés. L'AFL est parvenu à obtenir un résultat nul face à Alès qui aurait pu se transformer en victoire avec un peu plus de réalisme.

Si un derby a toujours une saveur particulière, ce match était également très important pour les deux équipes. L'AFL doit sauver sa peau en N3 alors qu'Alès lutte avec la réserve de Montpellier pour accéder en N2.

Après un match aller tendu, on se doit de féliciter les deux équipes qui n'ont pas dépassé les limites. On a assisté à un match plaisant et il faut reconnaître que les Mendois ont été les plus près d'arracher les trois points. 

Alès alignait trois anciens de l'AFL : Aissam Fadil, Ibrahima Mboup et Yannis Gharbi sans oublier le coach Stéphane Saurat. Alors que l'on pouvait s'attendre à un rythme d'enfer dès le coup d'envoi, on a plutôt vu les deux formations s'observer. 

Sur un corner mal renvoyé par le goal visiteur, Corantin Bourguet était à deux doigts d'ouvrir le score mais sa reprise pas assez appuyée était dégagée devant sa ligne par un défenseur (13ème).

La blessure de l'excellent latéral gauche Rémi Roldan allait entraîner un flottement fatal (37ème). Deux minutes plus tard, un coup franc de Mathieu Irigoyemborde trouvait la tête imparable de Yoan Oswald. Alès débloquait la marque sur sa première occasion.

On jouait les arrêts de jeu quand Fadil Gourmat, sur corner, permettait à Paul Camisullis d'égaliser sur une tête décroisée au premier poteau. La deuxième période voyait l'AFL garder son emprise sur le jeu.

L'arbitre aurait pu (aurait dû) expulser le gardien visiteur coupable d'avoir touché le ballon de la main en sortant hors de sa surface devant Corentin Bourget (53ème). Fadil Gourmat, à trois reprises (57, 70 et 73 ème), tentait sa chance mais le ballon passait à chaque fois à quelques centimètres des poteaux !

Alès obtenait la balle de match à la 81ème mais Théo Blachon sortait parfaitement dans les pieds de Mahedine Mouzzaoui.

Un à un au terme d'un match qui a montré qu'il n'y avait pas un écart aussi grand que le prouve le classement entre les deux équipes. 

Commentaires (0)

Réagissez à cet article


© 2014 La Lozère Nouvelle - Un site créé par La News Company

Scroll To Top