Manifestation intersyndicale contre la politique Macron de «destruction sociale»

Grosse colère, mardi 9 octobre, pour l’intersyndicale qui marquait la rentrée sociale en fustigeant la politique de « casse sociale » que « Macron le président des riches s’obstine à mener contre la volonté de 70% des Français».

La mobilisation intersyndicale qui marquait la rentrée de la contestation sociale mardi à Mende a réuni 200 personnes selon les manifestants (150 selon les forces de l’ordre place UrbainV). Le chiffre marquant ce jour-là, plus que le nombre des manifestants, c’était celui très élevé des récriminations. Sécurité sociale, emplois, services publics, éducation, solidarité… les représentants syndicaux CGT, FO, FSU et Solidaires, montés tour à tour sur les marches de la cathédrale pour fustiger « la politique de casse systématique des acquis sociaux » dans laquelle « s’obstine » le président de la République, « Macron, le président des riches ».

Plus d'infos dans La Lozère Nouvelle

 

Et reportage en vidéo…

Commentaires (1)

  • ty

    le problème avec les syndicats aujourd'hui, c'est qu'on ne comprend même pas ce qu'ils veulent ! Ils sont toujours "contre" des généralités mais jamais "pour" quelque chose de précis... Or pour mobiliser, le principe de base est de développer une communication concrète et positive ; Donner les mêmes droits à la retraite à tous les salariés du privé comme du public... L'égalité, ça c'est une valeur qui mobilise !

Réagissez à cet article


© 2014 La Lozère Nouvelle - Un site créé par La News Company

Scroll To Top