Incendie à la cité Four-Moulon à Mende : un dangereux pyromane a mis des vies en danger !

Ce mercredi en début d'après-midi, un incendie s'est déclaré dans un immeuble du centre-ville de Mende. Un incendiaire est à l'origine de ce sinistre qui aurait pu coûter la vie à trois personnes et qui a provoqué de très importants dégâts. Explication

Il était 15 h 37, ce mercredi 16 août, quand le standard des sapeurs-pompiers a été saturé d'appels de riverains qui signalaient un incendie en cours dans un immeuble de la rue du Torrent… Première à arriver sur les lieux, la patrouille de police constate rapidement l'évidence : le feu qui sévit dans cet immeuble de la tranquille cité Four-Moulon a deux origines. L'un des points de départ se situe dans un bac à ordure, a proximité de l'édifice. L'autre provient d'un vieux matelas stocké dans un local commun des caves et que l'on a enflammé.

 

Qui est le dangereux pyromane ?

L'évidence est là : cet incendie est loin d'être accidentel. Nul doute que les enquêteurs de police scientifique ont trouvé les éléments qui vont permettre de confirmer ce qui ne fait que peu de doute. et surtout, souhaitons que ces indices leur permettent rapidement d'appréhender l'auteur (ou les auteurs) des faits… Il faut dire que l'incendie aurait pu avoir des conséquences irrémédiables… Il aurait pu coûter la vie à trois personnes. Mais dans tout malheur on trouve du bon. Ainsi, et heureusement, les faits les plus graves sont souvent révélateurs des comportements les plus louables…

 

Un héros du quotidien !

Saluons le métier, l'engagement et le courage du jeune Rémi Bastier… Sapeur-pompier d'élite, engagé à la brigade, parmi les pompiers de Paris, Rémi n'a jamais oublié sa Lozère. C’est pourquoi il a un double engagement et assume aussi le statut de sapeur-pompier volontaire au Centre de secours de Marvejols… Rémi était dans les environs, quand il a entendu les cris d'une femme. À la fenêtre de son appartement situé au quatrième étage, elle était prise de panique. Pour fuir les émanations étouffantes et la noire fumée qui envahissait son logement, elle aurait pu se défenestrer. Heureusement, Rémi Bastier a escaladé les balcons, jusqu'au quatrième étage. Puis, il a protégé la victime jusqu'à l'arrivée des sapeurs-pompiers de Mende.

 

Efficaces !

Sous les ordres du lieutenant Francis Velaiguet, commandant des opérations de secours, les sapeurs-pompiers de Mende ont rapidement éteint tous les foyers. Ils ont copieusement noyé tous les points chauds. Pendant ce temps, d'autres pompiers, équipés d'appareils respiratoires, se sont chargés d'évacuer les victimes : Rémi, qui a été également intoxiqué par les émanations et la dame qu'il a sauvée. Mais aussi une troisième femme, qui était endormie dans son appartement, et qui n'a réalisé le danger qu'avec l'arrivée de ses sauveteurs ! Et quelle humilité chez le jeune homme… Quelque temps plus tard, et juste avant de monter dans l'ambulance qui allait l'emmener à l'hôpital, pour répondre aux félicitations du maire, Rémi Bastier a simplement commenté : « je n'ai fait que mon métier »…

 

Le pire a été évité

À peine une heure après l'appel, le sinistre était maîtrisé, le feu éteint et les pompiers s'affairaient à protéger l'accès aux appartements, pendant que les policiers continuaient l'enquête de police scientifique et de proximité. Pendant ce temps, le maire Laurent Suau, accompagné par une partie de son équipe municipale, se chargeait de rassurer les riverains et de gérer l'urgence. Tous ne pouvaient que constater l'ampleur des dégâts… Si le feu n'a pas brûlé les étages, la fumée, elle, a totalement ravagé les appartements ! 

Commentaires (0)

Réagissez à cet article


© 2014 La Lozère Nouvelle - Un site créé par La News Company

Scroll To Top