Le Mende volley Lozère en finale de la coupe de France après une victoire palpitante contre Avignon !

Incroyable scénario ce dimanche 19 février au gymnase Piencourt. Le Mende volley Lozère domine Avignon 3 sets à 2. Les Lozériens sont qualifiés pour la finale de la coupe de France fédérale qui se déroulera le samedi 11 mars à Clermont-Ferrand. Notre adversaire est connu : il s'agit des banlieusards parisiens de Conflans-Sainte-Honorine (département des Yvelines).

Sans doute encore sous le coup de la fatigue du quart de finale de la veille face à Fréjus, les Mendois ont un début de match particulièrement difficile. Avignon déroule son jeu et mène 18-10 ! La remontée va être exceptionnelle sous l'impulsion d'Olivier Fabre dont les services vont désorganiser la réception adverse. Une première main de Boris Takaniko donne l'avantage au MVL 21-20. Un ace du passeur remplaçant et les Lozériens ont quatre balles de set (24-20). Ils vont les gâcher et les égalisations se succèdent. Avignon a même une balle de set à 25-24 ! C'est Carlos Antony qui fait basculer le score avec un ace pour le 26-25 puis sur une attaque aux trois mètres pour le 28-26 !

Avignon prend un terrible coup derrière la tête ! Ali Kerboua, lui aussi aux trois mètres, porte la marque à 8-2 ! L'entraîneur vauclusien fait largement tourner son effectif. Sur une faute de fil des centraux visiteurs, le MVL mène deux sets à rien (25-16).

La pause de dix minutes va permettre aux Provençaux de se remettre les idées en place. Les murs des vestiaires ont temblé car on ne reconnaît pas cette équipe pourtant talentueuse. Les Lozériens entrent dans un trou noir qui va durer… longtemps. Le réception mendoise craque totalement. Constant Tchouassi fait entrer Sofiane Kaddour au relais d'Anthony Chaillou. 25-18 sur une attaque du surpuissant Maoni Talia.

Le quatrième set est de même facture. Le passeur d'Avignon Ricardo Martinez sort une série hallucinante de services : 21-11 et 25-17 avec toujours Maoni Talia à la conclusion. Les esprits s'échauffent et il faut calmer certains supporters des deux camps.

La tension est maximale pour cette manche décisive. Les services d'Angelo Teno font complètement "sauter" Hassan Jaldou (4-0). Moussé Gueye, totalement retrouvé par rapport à samedi, plante un ace (9-2). Il n'y a plus qu'une équipe sur le terrain. Les tribunes crient "On est en finale". Loïc Alphonse ne tremble pas pour le 15-6.

Quel magnifique week-end de volley-ball nous venons de vivre ! On espère qu'un maximum de supporters feront le déplacement à Clermont-Ferrand. Cette équipe le mérite vraiment ! 

Commentaires (0)

Réagissez à cet article


© 2014 La Lozère Nouvelle - Un site créé par La News Company

Scroll To Top