Divagation de deux loups du parc de Sainte-Lucie : le préfet autorise les tirs anesthésiques ou « en cas d'urgence absolue » les tirs létaux

Il faut récupérer les deux loups qui n'ont toujours pas réintégré leur enclos du parc de Sainte-Lucie. Le préfet avait préparé un arrêté. Comme prévu, au commencement d'une nouvelle semaine, il permet de procéder à la capture par télé-anesthesie, voir en cas d'urgence, l'usage de méthodes plus radicales...

Voici le contenu de l'arrêté en date du 14 mars, que le préfet nous a fait parvenir au sujet de la gestion du dossier de divagation de deux loups du parc animalier de Sainte-Lucie :

En raison de la divagation d’un des loups du parc animalier aperçu, jeudi soir, par un témoin, non loin de la commune de Saint-Sauveur de Peyre, le préfet de la Lozère a pris le 11 mars 2016 un arrêté autorisant l’ONCFS à procéder à sa capture (par télé-anesthésie), ou en cas d’urgence absolue à l’abattre.

Cet arrêté concerne en fait désormais les deux loups qui n’ont toujours pas réintégré le parc, le troisième l’ayant fait vendredi matin.

Cette autorisation ne s’appliquera que si les loups se retrouvent trop près des lieux habités, constituant donc un véritable danger.

Elle ne s’appliquera pas s’ils restent près du parc.

Commentaires (1)

Réagissez à cet article


© 2014 La Lozère Nouvelle - Un site créé par La News Company

Scroll To Top