400 personnes manifestent dans les rues de Barre-des-Cévennes : une mobilisation sans précédent en Lozère, pour sauver une famille Tchétchène

C'est effectivement une manifestation sans précédent qui s'est déroulée hier, mardi 5 août à Barre-des-Cévennes à l'appel du Comité de Soutien et de RESF pour que la famille Tchétchène D ne soit pas expulsée…

Du jamais vu ! Près de 400 personnes réunies dans les rues de Barre-des-Cévennes, unies par une même cause, défilant au nom de mêmes valeurs… C'était hier, mardi 5 août à 18 heures et c'était pour demain et pour l'avenir. C'était pour défendre une famille Tchétchène que la population locale a adopté.

Barre veut sauver sa famille D… Un papa, une maman et leurs deux enfants arrivés en Cévennes il y a presque quatre ans. Une famille que l'on a accepté à l'époque pour que l'école ne ferme pas et qui s'est depuis parfaitement intégrée, tissant de nombreux liens d'amitié et bénéficiant à présent de l'estime de tous. Pourtant ces demandeurs d'asile sont aujourd'hui sous la menace d'une obligation de quitter le territoire français. Et cela, les Lozériens ne le veulent pas. C'est pourquoi ils se sont réunis en très grand nombre autour du Comité de soutien local et des militants du Réseau éducation sans frontières (RESF), afin que le préfet les entendent et revienne sur sa décision…

Barre veut mettre hors de danger sa famille D… Ils étaient près de 400 à défiler dans le calme et la dignité pour faire valoir leur volonté et le droit pour "leurs invités Tchétchènes" à intégrer définitivement et légalement la population de cette paisible bourgade des Cévennes.

Barre veut garder sa famille D… Derrière un nombre conséquent d'élus cévenols qui arboraient leurs écharpes tricolores pour asseoir la légitimité de leur requête, l'imposant cortège s'est arrêté devant la mairie pour une minute de silence. Un moment d'émotion où les voix muettes ont porté au-delà des mots la requête de la foule immense. La famille D a fui un ailleurs rempli de guerre, de sang et de larmes. La famille D fait désormais partie de Barre où elle a gagné le droit de se construire ici un nouveau foyer… Une certaine conception Cévenole de l'accueil, de la solidarité, de respect de la famille et des valeurs de la République…


Récit en vidéo d'un moment qui restera gravé dans les mémoires locales !

Commentaires (7)

  • pelardon

    le préfet a raison de ne pas régulariser ces étrangers qui profitent avec nos impôts des avantages de notre belle France . les français souffrent aussi avec toutes ces taxes a payer dont les étrangers ne payent pas , ont n'ai plus capable d'assurer toute la misère du monde

  • GLG48

    Pauvre pelardon va prendre ta carte du fn et laisse les immigrés tranquille Ou alors informe toi vraiment a sur ce que coûte les prestations sociales par rapport à la fraude fiscale !

  • pelardon

    mr glgg48 tu as raison pour les fraudes fiscales abusées par nos chers politiques de tout bord qui s'engraisse sur notre dos . IL n'est pas obligatoire de prendre la carte du fn pour aimer son pays et respecter ses lois ce que ne font pas les étrangers en situation irrégulières et qui nous coûtes chers . Nos Cévennes ne doivent pas devenir le refuge des hors la lois !!!

  • trabassac

    bravo a pélardon de dire tout haut ce que pensent les vrais cévenols !! glg48 doit faire partit de la génération 68 qui profitent depuis 1968 de la beautés de notre région et de l’hospitalité des vrais cévenols la Lozère et les Cévennes doivent restée libres et non occupées par ces étrangers . Les vrais lozériens sont fiers d’être français et respectent les lois de la république bravo Mr le préfet vous faite du bon boulot et merci a notre gendarmerie de faire respecter l'ordre !!!

  • Cédric

    En réponse à Trabassac et pélardon... Je tiens à signaler que je ne suis pas de la génération 68, (mes parents non plus d'ailleurs), je travaille chaque jour au sein de NOS belles vallées cévenoles car j'aime ce pays et c'est pour cela que je suis venu m'installer ici (Saint Martin de Lansuscle, puis Saint Roman de Tousque). Les cévennes ont toujours été une terre d'accueil pour les opprimés (cf protestants après l'édit de Nantes, camisards et résistants). De plus, sans un métissage important il y a plusieurs siècles de ça par les Maures, il n'y aurait pas de pélardon dans NOS Cévennes ( et oui, ce sont les arabes qui ont introduit la chèvre en France, il suffit de s'intéresser à l'histoire). Nous sommes tous des êtres humains, sans frontières physiques et morales, malgré l'image que vous en donnez. Sans un afflut de "borruts" comme vous les appelez, bon nombre de petits commerces et d'artisans auraient déserté la région, comme ce fût le cas après guerre... À méditer. Cédric Martineau, fier de donner mon vrai nom et d'assumer ce que je pense.

  • Citrouille

    Les Cévennes ont toujours été un refuge pour les hors la loi... "Pays entend-tu..." et les protestants réfugiés qui sont nos ancêtres et qui étaient des étrangers en ce pays...

  • Maitraya

    Respect a tous les habitants de Barres des Cévennes qui soutiennent cette famille.

Réagissez à cet article


© 2014 La Lozère Nouvelle - Un site créé par La News Company

Scroll To Top