Le jour ou le GRIMP a pris son envol…

Il y a presque trente ans, une poignée de sapeurs-pompiers lozériens allaient révolutionner les interventions en milieux périlleux. En inventant le GRIMP, ils ont fait de Florac le centre du monde des secours. Le lieutenant-colonel Marceau Jouve était l'un d'eux. Il raconte…

C'est un document inédit et exceptionnel que nous vous proposons dans la Lozère-Nouvelle. Un document qui fait revivre la fantastique épopée des secours en milieux périlleux, née à Florac en 1984… une aventure fabuleuse qui aujourd'hui est mondialement connue sous l'acronyme GRIMP !

Comme « Il n'y a pas d'avenir sans passé », le lieutenant-colonel Marceau Jouve a accepté de faire revivre pour nos lecteurs les toutes premières heures du GRIMP, le groupe de reconnaissance et d'intervention en milieux périlleux des sapeurs-pompiers. Il revient sur l'aventure exceptionnelle d'une poignée d'hommes qui ont fait de la Lozère le centre du monde des secours. Depuis, pour paraphraser le commandant Frédéric Robert qui a contribué largement à donner ses lettres de noblesse à la structure, « il n'existe plus de lieux inaccessibles. Simplement des lieux difficiles d'accès ».

Et cette histoire, le lieutenant-colonel Marceau Jouve, tenait à la raconter, à l'offrir aux lozériens, avant qu'elle ne s'efface avec discrétion, comme sont partis les hommes de la première heure, ces pionniers des secours dans le monde des vertiges…

« Certes, souligne le lieutenant-colonel Marceau Jouve, en ce domaine comme dans d’autres, personne n’est irremplaçable, mais comme pour les lieux difficilement accessibles, les bottes du pompier se doivent d’être, pour ceux qui les chaussent, à la pointure de la compétence, de la confiance qu’ils doivent inspirer, du respect de l’homme et de son intégrité, en se rappelant toujours que l’honneur vaut mieux que la gloire », et il conclut : « J'ai dit… la vérité », pour rendre à chacun ce que l'on doit !

Commentaires (28)

  • .

    Merci encore. Vous avez tout inventé. Une ecole de respect de soi et donc des autres. Une ecole de dépassement de soi

  • .

    c'est bon de voir l'histoire. Pierro, Marceau, Frédéric, merci !

  • .

    L'histoire est écrite. On ne pourra jamais l'éffacer même si l'avenir est incertain. On ne pourra non plus enlever le mérite. Ces hommes qui ont fait le GRIMP, n'e se sont jamais vantés. Pourtant ils ont fait de grandes choses. Ce sont l'élite des pompiers. Respect !

  • .

    Dear Fred. you can be proud of the way done. You merit of your elders, Lt. Col. Maj. Jouve and Serrano. Thank you for everything you gave us me and my brothers

  • .

    Comandante Robert, gracias por traer a sus valores en Chile. Su partida nos entristece. No sabemos la historia temprana de Grimp. Es la emoción que descubrimos a los mayores. Con ustedes, es un mundo que termina. Daños a nuestro hermanamiento

  • .

    Merci à Pierre Serrano et à Marceau Jouve. Vous avez ouvert la voie. Sans vous personne n'aurait osé

  • .

    Mes commandants, mon colonel… Pierre, Frédéric, Marceau… vous êtes droits dans vos bottes et c'est vrai l'honneur vaut mieux que la gloire

  • .

    Tu nous a emmené sur des chemins vierges. tu as changé notre monde.

  • .

    Merci colonel Jouve pour cette aventure. Merci Marceau d'avoir dit la vérité

  • .

    Il y a eu le capitaine Serrano il y a eu le commandant Robert. Il y a eu des valeurs. Il y a eu la rigueur qui a permis de sauver des vies sans perdre les notres. Il y a eu une histoire dont nous sommes fiers. Il y a eu le GRIMP...

  • .

    Cette histoire est avant tout une histoire d'hommes. Le GRIMP a consacré l'excellence. Survira-t-il a ses pères.

  • Partick13.

    Les grandes aventures sont le fait d'hommes intègres , courageux , désintéressés et passionnés. La spécialité GRIMP doit beaucoup à ceux ci. Ils se reconnaitront. GRIMP un jour GRIMP Toujours

  • martel.charles

    sacré héritage que nous ont laissés ces hommes que sont ils devenus ? en espérant qu'ils continueront dans l'excellence de leur noble missions au service des lozériens et des sapeurs pompiers de toute la France . Leur relève si il y a une !!! devra être a leur hauteur et pour l'instant cela sera dur a trouvé !!!.....

  • ramdane.bruno

    Une histoire d'hommes qui croient en des valeurs . Ces pompiers du GRIMP, professionnels et volontaires ont donné tant d'énergie et d'ardeur pour transmettre leur savoir en toute humilité. La Lozère, et Florac peuvent les remercier.

  • .

    Bonswa mèsi onpil! pour tout ce qui a été fait je voudrais juste dire "A ondòt solèy" car ce qui a été fait restera et pour ceux qui ne comprennent l'honneur... Zafè kabrit, pa zafè mouton

  • .

    Merci aux internautes... vos témoignages aux créateurs du GRIMP sont très émouvants ! C'est sans doute ça l'âme des sapeurs-pompiers. Une certaine fraternité marquée à jamais par l'effort partagé, par la difficulté maitrisée, par la volonté de servir avant de se servir.... Bref, comme le dit l'un d'entre vous : GRIMP un jour, GRIMP toujours !

  • .

    أشكركم على التدريب et surtout merci pour votre respect

  • .

    terima kasih Komandan Frederic

  • Laetitia.Serrano

    Fière de toi papa

  • Christian.ALAMY

    Quelqu'un demande;-que sont-ils devenus ces pionniers du GRIMP? Laissez moi vous répondre en qualité de pionnier de première heure.Si la retraite a croisé ma route,vous rallumez en moi un feu jamais éteint au service du prochain. Que dire de ce que j'ai vécu,sous les ordres du Colonel JOUVE et à l'écoute de Pierrot?Même le dictionnaire français n'est pas à la hauteur de mes sentiments,car il ne me propose qu'un tout petit mot "MERCI". J'étais loin d'imaginer l'impact international de ce premier stage TNS,car j'ai répondu présent pour participer a une formation dépassant le cadre traditionnel en cours.Ma motivation se portait uniquement sur l'amélioration notable du secours à victimes au sein de mon métier que j'exerçais avec tout le sérieux,le professionnalisme,le respect, l'honneur que je lui porte.A tout ceux qui voudront marcher dans notre sillon,je vous dis"bienvenus", au risque d'être à contre courant du monde d'aujourd'hui.Ne sommes-nous pas des hommes de défi?!!...

  • .

    Marceau, Pierre, Frédéric, trois prénoms qui ont marqué l'histoire. Trois officiers supérieurs qui ont montré la voie. Trois pompiers dont on peut être fiers. Trois hommes qui prouvent que les valeurs de la France ne sont pas de vains mots… respect, messieurs !!!

  • Gildas.PINEL

    que de souvenirs !

  • willy.

    Fièr de mon père, et fièr d'avoir participé à cette belle aventure.

  • CLAUDE.DELAVAQUERIE

    J’aurai beaucoup à dire, en effet j’habitais au pont du Tarn en 84. Issu de la montagne, de l’escalade et de l’eau vive j’étais un tout nouveau lozérien. Un de mes livres d’Alpinisme a servit à Pierrot dans ses recherches de TNS et je n’imaginais pas ou tout cela allait mener. Pierrot m’a offert mon premier cuissard spéléo (à cette époque, j’avais bricolé le mien avec des sangles de ceinture de sécurité) et je ne peux oublier cette période et je peux le dire aujourd’hui je suis fier que tu ais contribué à ma découverte de ce monde souterrain et d’avoir découvert le secours a tes cotés. Je n’étais pas pompier à ce moment (et je regrette) mais par un heureux hasard je me suis engagé volontaire en 98 puis sous tes ordres au GRIMP en 2000 et j’ai découvert ce qui est plus qu’une passion mais un don de soi pour l’autre, pour l’équipe au service d’une même aventure humaine, aborder, sécuriser, médicaliser puis extraire une victime dans les meilleures conditions. Toujours se remettre en question, personnelle ou technique, s’entraîner régulièrement par tous les temps…Merci à toi aussi Frédéric, je suis fier d’avoir été sous tes ordres, d’avoir ressenti cette sensation indescriptible à l’étranger de diriger une man½uvre ou 8 pays sont réunis autour d’une civière, d’une même victime au plus profond d’une calle de bateau traversant la salle des machine dans le bruit et la chaleur… Oui j’ai vu le travail accompli car j’ai habité quelque temps au bout du monde et j’ai pu retrouver votre ½uvre, ton ½uvre Pierrot, retrouver les mêmes techniques malgré la spécificité du monde polynésien. Et je rage de voir ce qui se passe en ce moment. Je pense toujours GRIMP, j’ai du arrêter pour des raisons personnelles et professionnelles, je suis toujours sur le terrain pour mes loisirs et l’éducation de mes filles et je vibre toujours à ce seul mot. L’excellence doit rester, les valeurs, la rigueur par respect pour votre ½uvre et pour sauver encore des vies sans perdre de sauveteurs mais en effet avec quelle relève !!! Devrons nous parler de GRIMP au passé et seulement se souvenir d’avoir appartenu à un corps d’élite fait d’hommes intègres, courageux, désintéressés et passionnés prêt à partir par toutes les conditions pour reprendre les termes d’un ami….

  • Luc.Bailliard

    J'ai toujours été reçu à Florac en ami pour partager un peu du quotidien de cette noble école. Je salue ici respectueusement Pierrot, et Frédéric Robert pour leur professionnalisme, leur rigueur et leur sens de l'humour qui sont les qualités nécessaire aux bon pédagogues. Bonne route camarade!

  • Prénom.Sud Ouest

    J'ai beaucoup de respect pour vous les anciens qui avaient su nous mettre le pied à l'é trier et faire naître cette belle spé cialité qu'est l'IMP chez les Sapeurs Pompiers. Merci à toi Pierrot pour toutes les techniques que tu nous as enseigné es et que nous avons essayé es de faire é voluer en ayant toujours à l'esprit la sé curité de nos hommes. Mais aujourd'hui, je veux remercier mon ami Fred, avec qui j'ai partagé des moments inoubliables lors de toutes nos missions à travers le monde. Tu as su professionnaliser notre spé cialité en lui apportant toute la rigueur et l'exemplarité . L'ensemble des CTD de la zone Sud Ouest ont é galement é té très surpris de ton dé part anticipé , mais auront toujours beaucoup de respect pour toi et tout le travail que tu as pu ré aliser. Amitié s sincère JLC.

  • jean-louis.vermande

    Le GRIMP fait partie des grandes évolutions technologiques en matière de secours aux personnes.Chacun d'entre nous doit se rappeler d'où il vient et garder reconnaissance envers les hommes qui lui ont permis d'évoluer. Les membres du premier stage TNS sont (en majorité)en retraite.Tous nous avons transmis le témoin de nos connaissances que nous détenions de nos anciens. Pour les futurs acteurs du GRIMP je veux trés humblement leur dire qu'un témoin se transmet,il ne se prend pas. Mon Colonel,merci pour avoir par cet article remis à la lumière l'historique du GRIMP et Pierrot car le temps passant il ne faudrait point que les projecteurs ne se dirigent sur des santiers sinnueux.

  • jean-louis.vermande

    Le GRIMP fait partie des grandes évolutions technologiques en matière de secours aux personnes.Chacun d'entre nous doit se rappeler d'où il vient et garder reconnaissance envers les hommes qui lui ont permis d'évoluer. Les membres du premier stage TNS sont (en majorité)en retraite.Tous nous avons transmis le témoin de nos connaissances que nous détenions de nos anciens. Pour les futurs acteurs du GRIMP je veux très humblement leur dire qu'un témoin se transmet,il ne se prend pas. Mon Colonel,merci pour avoir par cet article remis à la lumière l'historique du GRIMP et Pierrot car le temps passant il ne faudrait point que les projecteurs ne se dirigent sur des sentiers sinueux.

Réagissez à cet article


© 2014 La Lozère Nouvelle - Un site créé par La News Company

Scroll To Top